GALLERIES

        Make Marie Kondo proud … or not!

        Début janvier j’ai découvert sur Netflix «L’art du rangement avec Marie Kondo». Tiré de son best-seller, La magie du rangement, vendu à plus de six millions d’exemplaires – la reine de l’organisation y fait l’apologie de règles, de trie et d’un mode de vie entièrement dévoué à ce que je qualifierais de névrose du rangement. Son sourire mécanique me glace le sang, sa méthode est discutable: tout plier au carré, tout ranger au carré, se séparer des objets «qui n’apportent pas de joie», non sans avoir chaleureusement remercié chacun des t-shirts ou bibelots déposés à la bene à ordures …

        Cette émission, ses conseils sont une ode à la charge mentale qui pèse sur les femmes.

        Pour avoir visionné chacun des épisodes, le premier constat est de se demander pourquoi en 2019 nous en sommes toujours là? pourquoi vouloir mettre en lumière une série sur les taches domestiques? pourquoi est-ce que ce sont toujours les femmes qui ont la responsabilité du foyer? et comment la société arrive à les faire culpabiliser et à leur faire croire qu’elles sont incompétentes de ne pouvoir réussir à gérer tout cela seule. Il suffit de se promener au hasard de Pinterest pour s’apercevoir de la ferveur qu’il y a autour du mots ménage! Ce dernier emplie la vie de milliers de femmes à travers le monde! Les US en tête! Fichiers d’organisation de la maison, tableur XL pour les taches ménagères, mealplanner et autres cheklist sans fin pour écrire noir sur blanc un condensé de tâches incalculables qui ont vraiment de quoi faire tourner la tête! Mais à qui doit on cette pression constante, à qui rendent t’elles des comptes en s’imposant ce rythme effréné? dés lors que nous sommes en couple et de plus avec un enfant, que l’on soit indépendante, salariée ou maman au foyer, la sanction va vite tomber, vous allez vous rendre compte trés rapidement, qu’il est IMPOSSIBLE d’assurer toutes ces taches SEULE sans un jour, finir par craquer.

        C’est donc le principal reproche que je ferais à cette série, mettre en avant l’échec domestique que vivent ces femmes! Car oui dans cette série, ce sont elles qui culpabilisent, qui pleurent et qui appellent à l’aide, tandis que les maris ne comprennent pas pourquoi elles ne s’en sortent pas, pourquoi elles souhaiteraient embaucher une femme de ménage puisqu’ELLES sont là … ??? Quand un couple se choisit, s’aime, vous pensez qu’il ou elle vous choisit pour être sa future femme/homme de ménage personnel? non, alors ne le devenait pas pour lui. Cette télé-réalité met dans la tête des femmes qu’elles ont vraisemblablement un problème majeur d’organisation alors qu’à aucun moment on ne met l’accent sur le fait que leur mari ou leur conjointe pourrait faire une part du travail – car il faut dire clairement les choses, depuis quelques années on demande aux hommes de nous aider aux tâches, vous lisez bien: AIDEZ! Sous entendu que quelqu’un a un jour décrété que les tâches de la maison nous étaient réservèes. (le sempiternel schéma des années 50-60  ou la problématique de l’éducation genrée) . Nos vies ont pourtant bien changées depuis. Pour qu’un projet de vie soit perenne, un couple doit marcher comme une équipe, être à l’écoute et compréhensif envers les possibilités, devoirs et attentes de chacun et c’est dans ce sens que la gestion de la maison doit se faire! Car à trop tirer sur la corde, elle risque de craquer!

        La conclusion du premier épisode est affligeante: en s’organisant correctement, le mari peut continuer à faire sa vie pendant que son épouse s’est enfin ARRANGÉE pour faire ses lessives. (elle travaille à mi-temps et ILS ont deux enfants en bas âges dont ELLE s’occupe le reste de la journée)

        Si comme dans cet épisode, il ou elle n’a pas de temps à consacrer à la maison, car il travaille trop, et que le bazar occasionnel le dérange, dans ce cas qu’elle/il embauche une femme de ménage pour mettre un coup de frais à la maison. On évite alors les discussions stériles, les disputes et le gros du ménage et fait.

        Car c’est sans compter tous les à côté! Notamment si comme nous votre lifestyle est plutôt green, il ne faut pas se le cacher, il demande plus de temps pour se mettre en place! Plus de temps pour choisir son épicier, ses marchés, ses ruches, ses moyennes surfaces qui proposent du local/de saison, (organiser la tournée pour s’y rendre et optimiser le trajet tout en réussissant à manger FRAIS toute la semaine), cuisiner green & home-made en anticipant les recettes, préparer les lunch-box de Jonie chaque matin (son école est dépourvue de cantine), faire son pain maison, ses yaourts, faire l’effort de trouver des produits biologiques pour la maison, mais aussi pour soi, ses enfants, quand on en est carrément pas à les fabriquer home-made! (produits de ménage, cosmétiques, vêtements) Tout cela est une charge supplémentaire considérable, mais chacun de ces gestes nous rend plus respectueux de nos vies et de notre environnement.

        Faites juste un petit test pour savoir où vous en êtes, le matin/le soir quand vous prenez votre douche, êtes vous vraiment toute seule ou y a t’il une armada de personnes et de pensées avec vous? votre supérieur, votre dead line, les petites annonces pour trouver une nouvelle baby sitter, l’organisation d’un anniversaire, des fêtes de noël, le rendez-vous chez le médecin, le garagiste etc … Vous me suivez? On en vient chaque jour à devoir se démultiplier psychologiquement et physiquement.

        Ce style de vie je l’aime et je ne l’échangerai pour rien au monde, mais il fait que l’on doit modifier ses priorités de vie, que l’on doit apprendre à se décharger, à lâcher du lest pour éviter le burn-out!

        Jusqu’à présent je ne savais pas à quoi ressemblait Marie Kondo et quand je l’ai vu pour la première fois dans sa série, j’ai eut l’impression de me voir moi à 10 ans dans mon uniforme de petite fille modèle: chemisier col claudine, chandail bleu marine, paire de ballerine. Le syndrome soit belle et tais toi, soit polit, soit sage comme une image … Tout ce que je ne souhaite pas pour ma fille!

        Cela peut paraitre plaisant de prime abord de vivre dans une jolie boite blanche, mais au quotidien c’est invivable, on ne peut tenir ce rythme sur le long terme, ne jamais se laisser aller, réfléchir à chaque faits et gestes dans sa propre maison, c’est impensable pour moi, on ne s’y détend jamais! La moindre miette, le moindre verre d’eau à terre doit être un cataclysme à vivre! Avoir des animaux de compagnie? Cela doit être impensable! Je me demande quand ces femmes aux listes interminables, prennent le temps de lire, de se poser, de prendre soin d’elle, de leur couple, de jouer avec leurs enfants, de les écouter, de sortir le chien en ayant la tête dans les nuages durant ces quelques instants volés?

        Évidemment il est difficile de concilier une vie bien remplie et tous ses aléas, certaines ont peut être peur de ne plus tout maitriser, mais un peu de lâcher prise serait bénéfiques à tout le monde! On se moque qu’il y ai des plis sur le pantalon de votre fils de 4 ans ou que le sweat de votre fille présente une minuscule tâche que vous seul voyez! On ne veut pas savoir si les boulettes de viande de la lunchbox ont été achetées toutes prêtes chez Grand frais ou si vous les avez moulinées vous mêmes! Arrêtez de vous mettre une pression inutile sur le dos, arrêter de faire culpabiliser la maman qui rapporte un « gâteau BIO tout prêt » au goûter de l’école, tandis que vous, VOUS avez eut le temps d’en préparer un home-made! C’est un exemple pour grossir le trait, mais arrêtons de nous faire culpabiliser les une les autres, de jouer à cette compet imaginaire, la seule chose qui a de l’importance c’est la vie! Tous ces réflexes qui vous minent ont été conditionnés par une société, une éducation… À vous de les déprogrammer.

        Pour s’épanouir vos enfants ont besoin de se sentir aimé, écouté, entouré, c’est ainsi qu’ils auront confiance en vous, qu’ils vous respecteront et qu’ils vous consulteront quand il en auront besoin! Votre relation sera alors riche de tous ces souvenirs de partages, d’émotions, de confiance … ils s’en contrefichent que vous appliquiez la méthode Kondomari, que vos placards soient parfaitement rangés, tout ce dont ils se rappelleront c’est si vous étiez là pour eux ou si au contraire vous étiez toujours occupez à faire autre chose: le ménage par exemple!

        Alors, que votre vie vous soit douce, riche, plaisante qu’elle vous sorte de votre zone de confort, qu’elle vous exalte et vous rende imperméable à ce que vous pouvez voir sur les réseaux sociaux! Ce que vous voyez la bas est un une infime partie de ce qui se passe vraiment, c’est comme un joli blush qui vous rend les joues rosés, un maquillage pour enjoliver la réalité! (cf les nombreuses dépressions qui ont lieux dans l’univers des influenceuses depuis 2 ans – trop de pression, trop de stress, trop de compet pour quoi à la fin? des likes et des comments … ) Sur le long terme, personne n’arrive à TOUT gérer seule! Les seules qui ne craquent pas sont celles qui ont les possibilités, les moyens d’être entouré par des femmes de ménage, des nounou, la maman/belle maman/baby sitter qui aide h24 depuis l’arrivée du bébé ou bien encore deux assistantes à temps plein pour aider cette influenceuse à lancer son nouveau « GirlBoss » project! Car c’est ça la réalité, il est impossible de mener tout de front, toute seule! C’est mathématique & c’est humain!

        L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est Signature-logo-ML.jpg.

        Alors par pitié arrêter de répéter le schéma infernale, celui de la femme qui en plus de travailler, d’être maman, amante, doit en plus être la parfaite maitresse de maison, il est dans la pensé collective depuis de trop nombreuses années et il est complétement désuet! A votre couple de trouver son rythme, de s’organiser, de s’entraider comme une équipe! Animée votre maison de bienveillance pour vous et vos proches, apprenez à laisser couler à ne pas paniquer quand ce n’est pas fait à votre façon ou que la pile de linge sale s’amoncelle, il n’y a pas mort d’hommes, elle tournera le week-end prochain, là tout de suite vous avez autre chose de plus sympa à faire! 🙂

        ps: dans la série nous voyons les personnes tout empaqueter dans des sacs poubelles, l’écologie/le recyclage ce n’est pas le créneau de Marie Kondo, elle est appelé ici pour des problèmes de rangements, elle fait donc son job, mais je pense, j’espère que la prod s’occupe de donner tout cela à des personnes dans le besoin.

        PREV. ITEM NEXT ITEM
        BY:
        Marie-laure Daillut
        ×
        21 février 2019

        READ COMMENTS -

        16 COMMENTS

        Tout à fait d’accord sur ton constat face à la place des femmes dans cette série. L’autre chose qui m’a énormément choquée voire dégoûtée c’est la façon dont ces familles américaines étaient capables d’accumuler. Montagnes de vêtements, garages surdimensionnés et remplis de jouets pour des familles de 4 personnes. A aucun moment Marie Kondo ne remet en question la sur consommation!

        Marie-laure Daillut

        J’ai cru m’évanouir devant leurs dressing à 100 paires de souliers, 300 fringues pour une seule personne etc … C’est aussi pour cela que cette émission n’est pas aboutie et malsain, car ils vont tout bazarder d’un coup, pour lui faire plaisir et parce-que forcement ça va créer du vide,donc moins de bazar, mais vide qu’ils vont vite re-remplir s’ils n’ont pas un déclic de consommation globale. Et Marie les y pousse même parfois: la famille qui souhaite encore avoir un bébé et à qui elle demande de se séparer des cartons d’habits premier âge et matériel de puériculture????? La maman est obligeait d’argumenter a plusieurs reprises sur le souhait qu’ils veulent un autre enfant et donc qil faut TOUT garder pour ne PAS RACHETER??? est-telle sourde??? Cette scène était surréaliste!

        J’ai lu chaque mot de cet article ! Très bien pensé (comme d’habitude) ! J’ai regardé aussi avec le même regard interrogateur, une impression de gâchis, d’injonction avilissante… Je refuse les étiquettes qu’on veut me coller. Je suis lassée de me sentir rabaissée parce qu’on me prévient la veille pour le lendemain qu’il faut un gâteau pour l’école car finalement on fête les anniv, que j’arrive avec une brioche et que je reçois une photo de la maitresse de mon fils avec, je cite : « un vrai/faux gâteau d’anniversaire ». Je refuse de regarder le ménage alors que je joue avec mon fils ou de me sentir jugée car je ne repasse pas (et qu’une autre maman m’a dit que c’était une preuve d’amour de repasser pour sa famille : alloooooo!?). je refuse qu’un homme me fasse la moindre remarque sur quelque chose qu’il a également les compétences d’accomplir. En fait, j’ai envie qu’on me foute la paix, à moi, la femme, la mère imparfaite et aux copines qui se reconnaîtront.

        Marie-laure Daillut

        Consternant le message de la maitresse pour le gâteau! … Mais quelle réaction attends elle en retour??? Mon dieu je n’en reviens pas 🙁

        Aaaah enfin quelqu’un qui trouve à redire ! J’ai l’impression que cette dame est devenue le gourou de tout le monde qui trouve tout cela absolument génial ! Quand j’ai commencé à lire son livre il y a quelques années, j’ai été dérangée par ce personnage si lisse qui adore les « arts ménagers » depuis l’enfance… Je n’ai pas vu la série, mais de ce que j’en ai perçu, ce n’est guère mieux

        Marie-laure Daillut

        Je suis tout à fait d’accord avec toi, d’où mon utilisation du mot « névrose » pour qualifier sa pathologie à adorer le désordre pour pouvoir le ranger ensuite! Je connais cet état, je connais se plaisir de vouloir faire plaisir aux parents « rigides », je l’ai subit étant enfant.

        Oh oui nous en avons déjà bien assez de culpabiliser chaque jour qui passe! Comme tu le décris si bien le mode de vie « green » est également un facteur de charge supplémentaire, donc si je peux me passer de taches quotidiennes rébarbatives, non enrichissantes je le fais avec plaisir et sans culpabiliser! 🙂

        Marie-laure Daillut

        Idem! Le repassage par exemple! 🙂
        Je fais personnellement mon possible pour ne repasser QUE ce qui doit l’être: les robes, les chemises! Le reste est séché/ étendu à plat pour qu’il y ai le moins de marque possible! Du coup, plier tout ça en mini carrés, pour que tout soit froissé ensuite, JAMAIS! (je me souviens de mes parents qui repassaient les torchons, les sous vêtements, les gants de toilette …avec plaisir!)

        C’est incroyable de voir qu’en 2019 une série comme celle-ci existe… ça serait tellement plus chouette si ils mettaient toute cette énergie pour produire des docs/séries sur « comment réduire nos déchets », « comment mieux consommer » et surtout « comment arrêter de culpabiliser »… Merci pour cet article plein de vérité que je m’empresse de partager autour de moi.

        Marie-laure Daillut

        Merci Lolita! je suis bien d’accord avec toi! Certains programmes sont très bons, mais celui ci … à part une jolie opé marketing pour elle, je ne vois pas 🙁

        Cette série, Tv réalité ou autre, je ne sais vraiment pas comment la qualifier, est invraisemblable! Que les fans de sa méthode, de son blog achètent le livre c’est une chose: ils en font la démarche, mais là ils essayent de nous l’imposer à tous en passant par Netflix! Je ne leur dis pas merci!

        Marie-laure Daillut

        Ils essayent justement de toucher toutes les CSP à travers leurs programmes, là clairement, c’était la ménagère qui était visé, mais comment se détendre se délecter d’un tel programme sexiste et anxiogène??? je ne vois pas …

        La charge mentale ou la bataille du second sexe …

        Marie-laure Daillut

        A nous de renverser la situation en imposant un autre style de vie et en montrant l’exemple à nos enfants: filles et garçons! Mes parents étaient certes maniaques avec les tâches ménagères, mais ils les faisaient à deux! Vaisselle, aspirateur, serpillère, repassage, cuisine, courses, tout était fait soit chacun leur tours, soit ensemble! Imaginez mon étonnement quand en me retrouvant en couple pour la première fois, j’ai compris que visiblement cela ne se passait pas ainsi dans toutes les familles!

        A 30 ans certains de mes amis avaient encore leurs mères qui leur faisaient le ménage à l’improviste dans leur apart et s’occupait du linge et de la vaisselle!!
        Pensaient t’elles leur faire un cadeau, je l’ignore, mais ce qui est certain c’est qu’en agissant ainsi elles les handicapent dans leur vie d’adulte! A cause d’elles ils auront TOUS des ennuis de couple car ils répéteront inconsciemment le même schéma qu’ils ont vu à la maison durant 20 ans.

        Merci Marie-laure pour cet article, je me sent moins seule! Les gens ne se rendent pas compte de la pression supplémentaire que nous devons gérer dés lors que nous devenons maman … J’ai dû faire face à des remarques désobligeantes de la part de certaines amies, mais aussi de ma belle mère concernant « la tenue de ma maison » – elles ont été éduqués à l’ancienne et ne comprennent pas pourquoi ma maison ne sent pas le Mr Propre à tout va! …

        Marie-laure Daillut

        Tu n’es pas la seule rassure toi, je me rappelle après la naissance de Jonie avoir eut droit à de jolies remarques concernant mon corps et le bazar dans notre maison, – étrangement elles arrivent plus facilement à déverser leur venin plutôt qu’à donner un coup de main …

        LEAVE A COMMENT

        Répondre à Marion

        Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.