GALLERIES

        Kerastase Aura Botanica: Meeting with the Berber women of the oriental sun

        Le Maroc et moi c’est une longue histoire d’amour ! Après nos vacances « surf & yoga » à Taghazout, j’ai eu la chance d’y retourner quelques semaines plus tard pour une toute autre expérience ! Une expérience sensorielle, une expérience humaine ….

        Cette fois ci, rendez-vous à Agadir avec 3 autres jeunes femmes venues des quatre coins du globle : NY, LA et Tokyo ! Nous sommes invitées par Kérastase, qui en quête d’aller vers plus de naturel, lance Aura Botanica, une gamme de produits capillaires formulée à 98% d’ingrédients naturels ! C’est dans les contreforts des montagnes d de l’Atlas, à la périphérie du désert, que nous partons à la découverte de l’un de ses principaux ingrédients de la gamme : l’huile d’argan.

         

        L’huile d’argan est tirée de l’arganier, l’arbre endémique du Maroc – la grande majorité de la production passe par le biais des coopératives féminines et grâce à Kérastase, je suis partie à la rencontre de ces femmes des montagnes, dans une petite coopérative proche d’Essaouira.

         

        L’arganier arbre emblématique du Maroc

         

        Après avoir longtemps longé la route du bord de mer, me remémorant, tous ces jolis moments passés il y a peu par ici, nous découvrons sur la route des montagnes les premiers arganiers ! Ces arbres sauvages poussent dans des conditions arides et difficiles et sont la source de l’émancipation féminine du pays ! Tandis que certains offrent leurs jeunes pousses aux chèvres pour le déjeuner, d’autres chérissent farouchement leurs fruits dorés sur des branches entourés d’épines.

        Au sommet des montagnes nous arrivons enfin. La coopérative est de taille humaine, une crèche y est juxtaposée pour permettre à toutes de participer à Targanine, ce projet communautaire qui aide les femmes berbères locales à subvenir aux besoins de leur famille en leur offrant des cours d’alphabétisation et en offrant des crèches pour les jeunes enfants.

        Un thé de bienvenu nous est gentiment offert et c’est avec délice, que je goûte de nouveau à l’Amelou, la pâte à tartiner marocaine à base d’argan! C’est Fatima, une jeune trentenaire du pays, qui est à l’origine de cette communauté. Elle nous raconte combien il est important que ces femmes s’unissent et s’organisent, pour se garantir un revenu équitable par le biais des coopératives.

        Un revenu permettant un meilleur cadre de vie pour les femmes rurales, mais aussi un dynamisme local et une gestion durable des domaines de l’argan dans le sud-ouest du Maroc.

        Moi, Samantha de Could i have that, Jamie d’Ann street studio,
        et Yoshiko pour Tokyodame.
        .

        Le maintien d’une tradition millénaire : l’huile d’argan artisanale pressée à la main.

        De la cueillette, jusqu’au pressoir, tout le travail s’effectue à la main – un travail minutieux dont seules les femmes ont le savoir. Une fois tombées au sol, les noix sont séchées au soleil, puis emmenées à la coopérative Targanine pour être ouvertes avec des pierres. Les meilleures amandes sont ensuite pressées dans une presse à vis électrique pour extraire l’huile certifiée EcoCert qui, après avoir décantée pendant 15 jours, est filtrée durant 2 jours pour révéler sa lueur d’ambre pâle. Il faut environ 38 kg de fruit pour produire 1 litre d’huile et autant de patience et d’amour pour illuminer la journée de travail de ces femmes.

        Plusieurs d’entre elles nous ont invités à prendre le thé chez elles pour découvrir leurs maisons personnelles – des visites pour nous montrer combien ce revenu complémentaire contribue à la prospérité de leur foyer : un nouveau sol carrelé par ici – un luxe quand on sait que la plupart vivent sur un sol en terre battue –  une salle de bain avec douche par là, des sanitaires à l’intérieur de la maison, un réfrigérateur électrique, un boudoir de coloris violet (sa couleur préférée) pour recevoir ses amies pour le thé, une chambre pour les parents, une autre pour les enfants … des rêves qui ont enfin pris vie grâce aux revenus personnels qu’elles génèrent grâce à leur implication à la coopérative.

        Mais plus que les biens matériels, c’est aussi la confiance en soi et le fait de se réaliser individuellement en tant que femme qui m’a le plus touchée. Que nous vivons en Orient ou en Occident, nous sommes les exemples des futures générations et il est important de montrer à nos filles que leur voix comptent tout autant que celle des hommes, qu’elles doivent croire en leur rêve et ne laisser personne les abolir, les asservir, qu’elles existent à part entière.

        Tree of life

        Il n’a pas été facile pour Fatima de mettre en place cette coopérative, mais à force de ténacité et de persévérance, son père, puis son mari l’ont aidé à faire accepter l’idée auprès de leur communauté. Ce projet de vie était alors lancé.

        Après le déjeuner, ces femmes au début très timides, se sont peu à peu révélés en chantant et en nous invitant à danser avec elles. Elles étaient comme habitées par la mélodie qu’elles entonnaient toutes ensembles et qu’elles voulaient bien partager avec nous. Il s’agissait d’un chant de bienvenue. Elles tapaient sur des fûts en guise de tambourins, tapaient des mains et chantaient toujours plus fort et plus haut, avec d’incroyables sourires. C’était transcendant, bouleversant de les voir aussi unies et de recevoir autant d’amour.

        Et aujourd’hui je suis fière d’utiliser la gamme Aura Botanica de Kérastase qui permet à ces femmes d’avoir une vie meilleure!

        La coopérative dispose d’une boutique où vous pouvez prendre rendez-vous pour vous fournir en produits et contribuer directement à la vie de ses femmes.

        + Targanine.com

        + Visitez Kérastase.com pour plus d’information sur la gamme.


        Outfit Details

        Robe Caroll, Lunettes Chloé, Baskets Manoush


        Credits Photography LMEAN

        PREV. ITEM NEXT ITEM
        BY:
        Marie-laure Daillut
        ×
        février 2, 2017

        READ COMMENTS -

        1 COMMENT

        […] y a peu je vous racontais ma visite au sein d’une coopérative de femmes berbères dans l’Atlas Marocain, il est à présent temps de vous en apprendre un peu plus sur la gamme pour laquelle l’huile […]

        LEAVE A COMMENT

        Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.