GALLERIES

        Concours :: Craquage de style sur le madras DnuD!

        Girly aujourd’hui fais toi plaisir en craquant sur la célèbre marque de maillot DnuD à prix cassé!! Place des Tendances & DnuD vous proposent une opération « one shot » et ce jusqu’à demain vendredi 2 avril inclus! Le maillot de bain DnuD imprimé madras y est proposé à 39€ au lieu de 150€!! (vous ne rêvez pas il est pour l’occasion trois fois moins cher qu’en boutique!!)

        Disponible en 2 coloris bleu ou fuschia, il va falloir faire vite!!

        Et pour fêter l’arrivée du printemps, je vous propose un nouveau concours!!

        Confidences pour confidences, laissez moi en com votre PIRE anecdote de maillot de bain!La meilleure d’entre vous remportera le maillot de bain madras! (je vous laisse jusqu’à lundi matin pour participer!! )

        Ps: En ce qui me concerne j’avais 14 ans, c’était lors d’une sortie avec ma classe, et bim, le super maillot commandé par VPC que je mettais pour la toute première fois, s’est avéré être plus transparent que transparent!! lol Une vraie loose je vous dis!! Et les hormones à cet âge là ça travaillent, ce sont les copains de classe qui étaient contents!! …

        + d’info: www.placedestendances.com

        PREV. ITEM NEXT ITEM
        BY:
        Marie-laure Daillut
        ×
        avril 1, 2010

        READ COMMENTS -

        19 COMMENTS

        Jolie anecdote, j’adore l’imprimé de ce maillot !

        Bof, je trouve ca bien mais vous devez aussi dire la vérité !.

        Ouais ben, heureusement que Marie-Laure a fait un tuto pour mettre un gravatar !!! j’aurais jamais réussi autrement !

        et oui caché derrière un gravatar ..; ou pas !

        C’est fou comme on parle plus facilement de nos petites hontes sur internet ^^

        Oh moi je ne le dis même pas mais je suis ressortie de la piscine sans mon bas de maillot

        Oulala la honte … Mdr ^^

        Pour moi c’était l’année dernière…
        Un bain de début de soirée sur la plage de Nice. Mon nouveau maillot bandeau, que j’ai mis sans la ficelle autour du cou.
        Et bien sûr à Nice il n’y a pas beaucoup de vagues en journée (enfin sauf celle de 16h ^^), mais le soir ça dépote… et moi telle une sirène je m’en vais nager dans l’eau glacée (il n’y avait déjà plus de soleil) et lorsque je reviens et que je m’apprête à sortir de l’eau, manque de chance la déferlante de vagues arrive…
        Et au lieu d’éviter de me noyer et de sortir de l’eau avec un peu de dignité, je m’efforce de retenir mon p***** de bandeau qui ne pense lui qu’à s’échapper… Je ne sais pas trop ce qui m’a traversé l’esprit à ce moment là mais quid de l’instinct de survie, le seul instinct qui était présent à ce moment c’était ma pudeur !
        Du coup emporter par les vagues j’ai fait au moins trois pirouettes au milieu des rouleaux (non non ce n’était pas à Biarritz et heureusement d’ailleurs!) et suis ressortie les genoux ensanglantés mais le maillot bien en place lui au moins….
        Depuis ce jour le maillot bandeau c’est juste pour bronzer sur la plage sans les marques !

        ********************

        c’était il y a 3 ans et j’en rougis encore.

        « Bronzette » sur la plage entre copines, jusque là tout va bien. Vu la chaleur, je propose d’aller nous chercher 3 glaces italiennes chez le glacier d’en face. Grand oui de la part de mes copines ! Donc je me lève et me voilà partie, objectif : le marchand de glaces. Je traverse la digue (3 mètres) et passe la porte quand soudain je sens que je suis retenue par quelque chose… Par réflexe, je donne un grand coup vers l’avant et là l’horreur je me retrouve la fouf**** à l’air ! C’était la ficelle de mon bikini qui s’était prise dans la poignée (basse adaptée aux personnes handicapées) de la porte et moi comme une gourde en forçant, j’ai fait rompre le lien de ma culotte, arghhhhhhhhhhh !!!

        En ce qui me concerne, petite poitrine oblige, je portais (et j’utilise l’imparfait pour une bonne raison, vu ce qui m’est arrivé, ce n’est plus le cas aujourd’hui), un haut de maillot de bain avec des coussinets amovibles (j’insiste sur le « amovible », c’est important!). Je passais un très bon moment, dans l’eau avec mes deux copines, sans me rendre compte que la mer, quand même très agitée ce jour-là réserve parfois des surprises. Bref, on s’amuse, et au bout d’un moment, on se rend compte qu’on est quand même vachement loin de là où on a pied. Le courant était très fort, impossible de revenir. On a lutté comme des dingues pendant dix bonnes minutes. J’avoue que j’ai vu arriver les maîtres nageurs avec un soulagement non dissimulé, même s’ils étaient loin de ressembler à ceux d’Alerte à Malibu avec leur crème solaire en couche épaisse sur le visage (mais bon, on va pas chipoter, ils m’ont quand même sauvée de la noyade, ingrate que je suis). Chacune d’entre nous a été secourue et ramenée sur le bord. Tout le monde regardait les trois filles en détresse que nous étions. Essoufflées, et un peu effrayées de replonger dans l’eau, nous sommes allées directement sur notre serviette, où ma copine chérie me fait remarquer que mon coussinet amovible dépasse drôlement depuis notre sortie de l’eau et que tout le monde a dû le remarquer… Ca casse le glamour, forcément… Depuis, j’ai compris, petits seins assumés valent mieux que rembourrage ostentatoire!

        Mes parents n’avaient pas trop de sous, donc acheter un maillot de bain chaque année, c’était même pas la peine d’y penser… Du coup j’ai grandi, je me suis retrouvée avec un maillot un peu petit. Ca allait au sec. Sorite familiale à la mer, je suis allée me baigner et en revenant ma mère (qui soit dit en passant ne m’a jamais rien appris sur la féminité genre make-up et tout le reste) me sort froidement, avec limite de la honte dans le regard, « il va falloir penser à t’épiler ma fille »… Je ne sais plus quel age j’avais mais du coup je suis grave vigilante depuis…

        Il est superbe ce maillot de bain,j’avais déjà bloqué devant en le voyant dans un magazine je crois ! J’ai déjà eu des mésaventures côté maillot… la plus « mémorable » c’est sans doute celle du… toboggan ! Et oui, aller dans un parc aquatique quand on a que son bikini, c’est loin d’être le top, alors forcément quand on se lance dans les énormes toboggans, et bien on en ressort, le bas en mois… :S perdu dans le toboggan (mais retrouvé ! ouf, enfin merci la honte quand même …)

        un été, on part avec des potes au madagascar, plage de sable blanc, mer turquoise, j’ai repéré un bon jeune homme brun yeux verts comme je les aime. après 2jours, je me décide enfin à lui parler! on commence à papoter, je le vois sourire, sourire de plus en plus large, et je me dis continues ma petite Clo, montres lui comme tu es une fille pleine d’humour…je vois qu’il essaie de m’arrêter au milieu de ma blague, je fais non attend que je te raconte tte la blague, ms non il s’approche je me dis « bingo il va déjà m’embrasser »…là je sens sa main qui descend sur ma poitrine, et boum la claque qui vole, genre quel goujat! Puis il me sort « je voulais juste t’aider à remettre ton maillot, ça me déconcentrer pour discuter » hein quoi? bah tu auras compris, mon sein était sorti du maillot, se présenter lui même au charmant jeune homme!

        Aqualand Fréjus été 2009 :
        Ma meilleure amie a la bonne idée d’y fêter son anniv’ … ( ya pas d’age hein hahem … ) On va aux cabines enfiler les maillots .. Bizarremnt j’ai du zaper que qui dit aqualand dit action en enfilant mon super bikini… Erreur fatale …1ère descente avec à l’arrivée des touristes, des familles et des kékés … Je m’élance toute fière de moi la tete première et sors de l’eau …. à moitié à poil … le haut ET le bas qui c’était barré et j’ai mis 10 secondes à le réaliser. j’ai passé la journée près de la piscine à vagues mais le mal était fait …

        été 85, 14 an, 30 degré pendant la journée. A 4km de la maison, une carrière ou l’on peux se baigner. Suis privée de sortie….grembelem… 22.00 RV à la carrière avec les jeunes du village. Dont mon amoureux. « Papa, je vais faire un jogging… » 22.30. La voix de papa résonne dans tous le village. moi planquée en maillot dans les buissons… et soudain cruellement isolée. Ils se sont tous Barrés! Papa à trouvé mes vêtements 😀 3h du mat… faut bien que je rentre. mon histoire rocambolesque d’égarement dans les champs n’a pas pris… d’autant que je rentrais en bikini 😀 cette leçon vaut bien un bikini sans doute. Me suis jamais remise de la trempe que j’ai prise!

        Le pire du pire pour moi?
        La maillot qui déteint… et qui s’auto-détache.

        Etape 1°
        Je plonge telle une naïade des tropiques, toute de maillot rouge-noir-blanc vêtue, et ressort telle une truite des rivières, apprêtée telle une carpe dégoulinante, le maillot laissant d’élégantes trainées colorées sur mes cuisses et mon ventre…

        Etape 2°
        Pas décontenancée par la précédente infamie, j’éclate de rire, ce qui a pour effet inattendu de déclencher le détachage non pas du haut, comme on s’y serait attendu, mais du bas du maillot. D’un côté heureusement (ou pas?).

        Épique.

        A 18 ans, en Corse, je prends une sale vague type machine à laver… Je fais 20m quelque chose comme ça et hop à poil sur le bord avec la tête pleine de sable… La téhon. C’est tout ce que j’ai 🙂

        je devais 13/14 ans, plage entre potes de collège, le gars sur lequel je craquais depuis environ 3 mois était là, je vais me baigner, je retourne sur la plage, je le croise, je discute 2 minutes avec lui, je vais sur ma serviette et une copine me dit gentillement: « Marion, je crois que la ficelle de ton tampon dépasse légèrement de ton maillot (et elle était gentille en disant légèrement!) forcément le mec en question l’avait remarqué, et forcément j’ai eu le droit au magnifique surnom de tampax tout le reste de l’été!
        Depuis, j’évite la plage les périodes de raniania!

        LEAVE A COMMENT

        Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.