GALLERIES

        Blogging is NOT Dead

        Voici un article que j’avais envie d’écrire depuis longtemps, car j’entends de plus en plus souvent « le Blogging est mort! Vous ne pouvez plus développer une marque, une identité avec un blog! Démarrer un blog est une perte de temps!  » » …

        Il ne fait aucun doute que votre attention première s’est détournée depuis les 5 dernières années vers les réseaux sociaux comme Instagram, mais cela ne veut pas dire que les blogs sont morts ou même en déclin. Avec le temps, les choses changent, de nouveaux talents émergent sur le net et ça serait bien dommage de passer à côté!

        Quand vous faites une recherche sur une thématique en attendant une réponse précise pour votre santé, un conseil beauté, nutrition, des astuces green life ou l’organisation d’un voyage avec les tips qui vont avec, vous utilisez Instagram? Je ne pense pas. Si vous voulez des lectures plus profondes, vous consultez des sites ou des blogs alors qu’Instagram est réservé à du contenue évanescent qui en un rien de temps disparait dans un feed interminable sur lequel vous ne vous attardez que quelques secondes. Dire que les blogs sont morts souligne une incompréhension fatale du monde du marketing et des contenus numériques actuels. Les blogs ne sont pas morts et soulignent en fait la puissance de la création de contenu numérique. Internet est un paysage en constante évolution et vous devez être un peu plus subtil et détaillé dans votre analyse de son avenir. Cela ne veut pas dire que vous devez ignorer les médias sociaux, mais plutôt créer votre propre réseau à travers VOTRE blog – parce que, en fin de compte, la seule chose qui vous appartient absolument est votre blog! Ici nous pouvons absolument tout gérer, l’ensemble du contenu est ouvert à chaque personne qui s’y connecte, sans aucune restriction de vue ou d’algorithme et ce quelque soit le moment du jour ou de la nuit! Une parution qui y est postée continuera à vivre et à circuler durant des mois et des années grâce aux partages Pinterest et à la magie du SEO!

        Mais ce n’est pas le cas partout …

        Les plateformes de médias sociaux ont évoluées de façon vertigineuse ces deux dernières années – sur Facebook il est désormais incroyablement difficile pour un blogueur d’obtenir des vues sur ses posts sans payer de publicité. Les vues y sont abyssales (1-10% de mes followers). La possibilité d’acheter de la publicité auprès d’Instagram est la seule façon qui permette encore que nos parutions passent OBLIGATOIREMENT dans le feed de nos abonnés ou d’une autre cible préalablement définie. Cet été le nouvel algorithme d’instagram a également frappé fort, des abonnés, des comments et des parutions de vrais comptes disparaissaient – je devais me rendre moi même sur le compte de certaines personnes pour voir leurs dernières publications, car Instagram me les filtrait. S’ajoute un nettoyage qui a fait perdre un nombre incalculable de followers à de nombreuses blogueuses, prêt de 2k pour moi, surement la rançon de la gloire de deux mises en avant de mon compte à ses débuts …  (chaque nouvel utilisateur était convié à suivre un panel de comptes en accord avec ses centres d’intérêts, mon compte était donc suggéré à certaines personnes sur la page d’accueil durant une semaine, effet booster garantie!) MAJ: cela signifie qu’instagram mettait en avant certains compte GRATUITEMENT car ces derniers publiaient des photo de qualité en accord avec l’image d’Instagram – nous recevions alors un package de goodies en cadeau: tee shirt, calendrier de nos photo, tasses etc… en signe d’appartenance à cette communauté de photographes)

         

        A contrario, cet été, d’autres bloggueuses ont vu leur nombre de followers exploser, dépassant en moins de deux mois les 100k. (ce qui est beaucoup pour le commun des mortels et infiniment peu pour d’autres! Pour vous donner une idée, je suis actuellement à 51K) Or mis à part une mise en avant exceptionnelle de leurs comptes dans un magazine grand public ou à la télévision, vous comprenez rapidement qu’il y a un vrai business qui se cache derrière tout ça! La pression est tellement forte que certaines craquent pour continuer à avoir des contrats (merci aux agences de ne regarder QUE les chiffres plus que la qualité du travail …) et s’abonnent à des services extérieurs boosters de compte Instagram:  des abonnements mensuels font un travail de fourmis pour que cela ne soit plus flagrant et travaillent H24 sur votre compte en y ajoutant des followers bien évidemment, des like, mais aussi des comments automatiques des comptes de ceux qui s’y inscrivent, mais aussi de faux comptes que l’entreprise créaient elle même.  Montant de la facture 200€ par mois pour la dernière propal que j’ai reçue.

        Magnifique n’est ce pas …

        Et pour tout vous dire, le champ des sirènes a bien failli m’avoir, car pour moi aussi la pression est difficile à gérer – pour être clair la première chose que vous demande une agence quand elle vous contact ce sont vos stat Instagram! Parler du projet ça passe en second,  ce qu’il nous est possible de réaliser pour eux, nos délais, nos tarifs aussi! Tout ce qui les intéresse dans un premier temps c’est le nombre de followers affiché en gros en haut de notre compte, dans l’ILLUSION qu’un maximum de ces followers verra le produit du client! Avec tout ce trafic, 100K c’est devenu la normalité pour elles et elles recherchent à présent des comptes à 250K, bien loin de mes 51K …  J’aurai donc pu cliquer sur le joli bouton m’invitant à m’abonner à ce service en lâchant un billet de 200€ chaque mois, me garantissant les 100K début février 2018, ça serait passé comme une lettre à la Poste et puis tiens j’aurai organisé un concours sponsorisé pour fêter ça avec vous, puis 9 mois après on aurait fêté mais 200k et on aurai remis ça en se gargarisant d’être aussi nombreux et nombreuses à me suivre sur mon compte Insta!!

        Me brader, me mentir, vous arnaquer, répondre à des commentaires que j’aurai préalablement payés sous mes photo, sincèrement c’est ce qui pourrait m’arriver de plus triste dans mon métier … Donc ce mail, je l’ai vite supprimé!

         

        Depuis deux ans le nombre de like ne dépends plus de la qualité de mon travail, mais UNIQUEMENT des algorythmes Instagram qui décident ou pas de pousser mes parutions ou bien d’effacer mes photo de votre feed, dans le seul but que j’achète de la publicité pour les mettre en avant! Et là ça devient vicieux, car forcément si vous réalisez une campagne Insta pour un client, il va falloir que la photo ai un maximum de like et de comment en dessous … et pour cela il va falloir payer pour que votre client soit comblé et content de … votre travail!

        Ce serpent vicieux n’est que le fruit d’instagram qui a supprimé le flux chronologique et nous impose maintenant, un mystérieux shadowban, entraînant une diminution de l’engagement, une diminution du nombre de followers ou des photos délibérément supprimées des hashtags. Bien que nous ne puissions pas dire avec certitude si la spéculation est réelle, la seule chose qui est certaine est que mon, votre blog ne vous abandonnera jamais.

         

        Le blogging est-il mort ou s’est-il simplement réinventé?

        Beaucoup de blogueurs considèrent leurs blogs comme un journal en ligne, c’était le cas au début ici, mais depuis vous comprendrez que les choses ont changées, désormais un blog doit être beaucoup plus! Depuis toujours il n’y a qu’une chose qui m’anime: le partage avec mon lectorat! Je me souviens combien c’était excitant de recevoir mes premiers comment sur les forums de Aufeminin.com! Puis j’ai ouvert mon espace perso qui n’a cessé de grandir, j’en suis venu à connaître mon public à travers leurs commentaires, leurs mails, celles qui se cachaient derrière des pseudo, étaient de vraies personnes avec qui j’échangeais au quotidien. Je pouvais mettre un nom derrière chaque pseudo et parfois même un visage avec les rencontres que j’organisais à Cannes! (Girls in the city) Depuis l’auditoire est certes grandissant, mais il est devenu beaucoup plus silencieux! Les commentaires et les partages se sont déplacés vers les médias sociaux, mais également par mail direct car vous n’osez plus vous exprimer aux regards de tous. Je comprends d’autant plus si vous utilisez une tablette ou un téléphone portable pour vos lectures, qu’il ne soit pas évident pour vous de laisser trace de votre passage ici ou de donner votre avis en étant dans le bus ou le métro … mais vous le faites sur Instagram??? Un blog se nourrie d’échanges et de commentaires et il est vrai qu’à une certaine époque son nombre avoisiné les 40-50 sous chacun de mes articles! Que c’est t’il passé depuis? Vous vous êtes lassés de donner votre avis? Je ne vous ai pas répondu une fois ou pas assez rapidement? Je m’interroge.

        J’assume parfaitement la professionnalisation de LMEAN et depuis plusieurs années maintenant, je fais des choix éditoriaux pointus par rapport aux collaborations que j’accepte de partager avec vous ici.

        Chaque parution Sponsorisée est stipulée par un autocollant « Sponsored by … » en fin de billet, il n’y a donc aucune parution cachée! Tout ce que j’accepte y sera publié adviternam et ne sera pas effacé dans le mois qui suit pour que vous ne retombiez pas dessus. J’achète mes cosmétiques moi même et prends plaisir à les placer dans mes Wishlists ou Moodboard, naturellement et gratuitement. Quand on me les offre ou que je suis rémunérée pour en parler parce qu’ils me plaisent VRAIMENT, j’estime que cela fait partie d’une campagne, mon logo « Sponsorised by … » est alors apposé en fin de billet. Il n’y a pas plus simple, je ne vous dissimule rien et je travaille ces articles comme tous les autres, en prenant soin de réaliser mes textes, mes photo ou mes infographies, vos lectures ne doivent donc pas changées à l’égard de ce simple « autocollant de transparence ». Ces campagnes me permettent bien évidemment de vivre, mais aussi de réaliser mes rêves avec les projets matériels en lien direct avec LMEAN: la réalisation de mes Report Book, la création des box « The World is a kit, make it! », ma collection de chapeau, les tote bag, les affiches, l’achats d’objets, bijoux et vêtements que je rapporte de mes voyages pour la boutique, le print des goodies qui accompagnent vos commandes, ma formation de nutritionniste pour vous conseiller au mieux dans ma rubrique « Wellness & Heathly », l’édition de mon livre en nom propre, la rémunération des graphistes avec lesquels je travaille, tout ça en autonomie et vous imaginez bien que cela coûte de l’argent! Chaque projet est donc un saut dans le vide, sans certitude aucune que le produit vous plaira et se vendra.

         

        Wild and free, c’est une étiquette qui me convient à merveille et je ne souhaite pas m’en défaire! Je ne vais pas vous mentir, les agences de pub et de com, me connaissent assez maintenant pour ne plus me demander de me déplacer à leurs events et soirées; je n’y vois aucun intérêt ni pour moi personnellement, ni pour moi en tant que média; on ne me propose plus de projets hasardeux, mes centres d’intérêts et mes convictions me classent inéluctablement dans une niche assez restreinte, les propositions ne se bousculent pas sur mon e-mail et de plus, avec le temps, j’ai une facilité déconcertante à dire non et à imposer mes conditions pour que le projet me ressemble le plus pour être partagé ici. Si cela est impossible, je refuse. Heureusement pour moi, en dehors de quelques agences que je compte sur les doigts d’une main, je travaille directement avec les marques pour des projets à diffuser sur LMEAN, mais également pour des créations exclusives pour leurs différents média: site web, newsletters, réseaux sociaux, dossiers de presse et catalogues. Et quand elles renouvellent leur contrat, c’est la plus belle récompense professionnelle qu’elles puissent m’accorder, mon travail retrouve alors tout son sens!

        Je ne suis pas parfaite, mais je mets un point d’honneur à me renouveler régulièrement, à rester authentique, à faire évoluer ma plateforme, à être présente sur les réseaux ou au contraire à m’y absenter quand j’en ressent le besoin, a y poster ce qui me plait: des photo bien sur, mais aussi, des quotes, des mantras, des animations, des rêveries … même si je connais d’avance le nombre de like que je recevrais! Là bas, comme ici, je n’ai pas acheté une fausse communauté à coup de jeux concours sponsorisés ou de photo de moi dénudées, j’essaie d’honorer vos commandes en respectant mon style de vie (je proclame le slow life, alors vous comprendrez que vos commandes n’arrivent pas chez vous J+2), à répondre à vos mails et commentaires et croyez moi c’est un travail titanesque … mais un travail passionnant que j’ai entièrement choisie! 😉

        « Les blogs offrent la possibilité de faire ce qu’ils font le mieux: mettre en valeur une bonne écriture, un avis tranché, un style de vie! «

         

        Il y a quelques années, un blog qui affichait une street photo quotidienne de l’OOTD (outfit of the day) avec une courte description pouvait faire l’objet d’un trafic important, mais maintenant, il est plus facile de créer ce type de contenu pour Instagram. Alors, que le type de contenu qui fonctionne pour les blogs a tendance à être plus long avec beaucoup d’écriture et beaucoup d’images illustratives! Le blogging n’est pas mort, mais la définition de ce qui fait un bon blog est certainement en train de changer! La vie ou la mort des blogs va toujours tourner autour de la réussite des blogs à faire ce qu’il fait de mieux: aider les lecteurs! C’est pourquoi il faut constamment réfléchir à la nécessité de l’adapter au nouveau marché. Beaucoup de blogueurs sont en train de créer des applications pour répondre à un nombre croissant de personnes qui achètent ou lisent en utilisant leur téléphone plutôt qu’un ordinateur de bureau. Cela permet des choses comme des notifications push ou des messages SMS qui ne sont pas des technologies qui fonctionnent facilement à partir d’une configuration de bureau. Le blogging est donc bien vivant, mais il change! Certaines comme moi, proposent des produits complémentaires à leurs univers, lancent des livres, ouvrent des Vlog, proposent des ateliers DIY, font du coaching etc…, bref, elles se diversifient, s’agrandissent et je pense que c’est là la clefs!

        J’ai une vision bien rabaissante de l’étiquette de « blogger », il y a d’ailleurs bien longtemps que je ne m’y associe plus, sur mes cartes de visites je suis styliste et directrice artistique. Mon métier consiste à produire du contenu multimédia, cela signifie des textes, des photo, des scénographies, des infographies, des vidéos, des livres et des mailings lists. Cela amène mon univers dans de nouvelles dimensions et donne aux gens des solutions dans des formats adaptés à leurs propres besoins et qui génèrent généralement plus de parts. Exécuter des listes de diffusion et des Newsletters comme je l’ai mentionné ci-dessus, est resté une méthode de communication solide et stable et je fais partie des personnes qui consacrent beaucoup de temps et d’énergie à développer mes listes pour communiquer avec mes abonnés. Depuis deux ans, j’essaie de vous en faire parvenir une par semaine et j’accorde une attention particulière à sa réalisation pour maximiser et augmenter son taux d’ouverture! Dés qu’une nouvelle technologie fait son apparition, je l’expérimente, car elle pourrait bien signé l’arrêt de mort d’Instagram et il faut se tenir prêt! – Snapchat et Périscope par exemple, sont passé dans ma vie tel un coup de vent sans en laisser aucune trace, ce sont des plateformes qui sont sans doute cool pour certaines, mais le live, le vis ma vie 24/24 ne me correspond pas du tout, je trouve tout cela beaucoup trop intrusif.

         

        Le microblogging commence à s’installer en France,  on publie des extraits ou des résumés de nos derniers articles sur FB et Insta, en espérant aussi loin que possible, qu’un pourcentage de lecteurs cliquera sur le lien magique pour lire l’article en entier sur la source: notre site! Je ne suis pas encore une grande adepte, mais je commence à faire évoluer mon réseau dans ce sens, avec mes insta stories où le lien des articles est directement cliquable – prochainement j’essaierai de travailler de nouveaux graphismes pour les inclure dans mon feed de photo habituel, bref j’ai encore du travail devant moi.

        Si vous même êtes auteur d’un blog, voici mes tips pour continuer d’avoir envie de blogguer.

        1. Je vous conseille d’évoluer sans cesse, de vous préparer à perdre des lecteurs et des adeptes, mais de trouver ou garder votre passion pour créer votre nouvelle niche et passer le cap de la nouvelle année avec brio!
        2. Apprenez à monétiser avec sagesse, respecter vos lecteurs en ne leur imposant pas des banners et pop-up à outrance sur vos pages.
        3. Utiliser des hashtags consultables sur Twitter et Instagram pour trouver des abonnés appropriés à vos sujets. Garder le référencement à l’esprit lors de l’élaboration de vos messages.
        4. Penser à inclure de belles images pour le partage.

        J’aimerais entendre vos commentaires sur le sujet, alors faites moi part de votre expérience avec les blogs en tant que lecteur ou auteur de contenu!

         

        Bon début de week-end à tous!

         

        Ps: merci de ne vous attarder que sur le message fondamental de ce message et non sur sa forme, car là est bien l’essentiel.

         

        PREV. ITEM NEXT ITEM
        BY:
        Marie-laure Daillut
        ×
        décembre 1, 2017

        READ COMMENTS -

        0 COMMENTS

        Thanks for sharing, this is a fantastic post.Thanks Again. Great.

        http://www.rotuloslevante.com/

        Votre commentaire est en attente de modération.

        LEAVE A COMMENT